Dimanche 29 mars 2009 7 29 /03 /Mars /2009 07:19

du 18 mars au 13 juillet 2009


Grand Palais -  Paris.


Andy Warhol


La victoire d'Andy Warhol
L'hitoire du portrait moderne jusqu'à nos jours a été la recherche d'une maîtrise de ce qui se dissimule derrière le jeu social, ses masques, ses buts. Choisissant d'accorder une valeur au travail de ce genre Andy Warhol (1928-1987) entretient dès les années soixante une méthode : la prise de vue de célébrités (comme de personnes inconnues alors) au polaroïd, la peinture vient ensuite puis la transposition sérigraphique reproduit ses icônes d'un nouveau type. L'énergie est toujours agissante, la force physique se dégage du résultat. L'artiste peut être satisfait. Son exercice "pop" nourrit encore notre temps.

Ainsi Andy Warhol a acquis le droit de se servir de la "factory" (son atelier) pour rendre nécessaire un labeur basé sur la répétition. Il a donné donc une plus value à un "produit" qui, à l'ère de la reproduction cristallise toutes les contradictions du marché de l'image. De plus Andy Warhol s'est payé le luxe de n'avoir aucun concurrent véritable. Il a fondé à sa façon l'art à l'époque du Capital. Sa victoire était inéluctable.
PG

photo : Self-Portrait, 1963-1964 [Autoportrait] Andy Warhol (acrylique et encre sérigraphique sur toile 50.8 x 40.6 cm) © ADAGP, Paris 2009 © New York, Collection José Mugrabi


informations pratiques :


Galeries nationales (Grand palais, Champs Elysées)
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
33 (0)1 44 13 17 17

voir aussi : le site de la RMN

Par Art Point France - Publié dans : Paris : expositions - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés